Aller au contenu principal

Outil pédagogique

Nous ne sommes pas seuls

Politique des soulèvements terrestres

Que devient la « politique » lorsque des paysannes et des écologistes disséminent des graines de plantes résistantes aux herbicides dans les monocultures d'OGM pour en saboter les rendements ? Lorsque des naturalistes en lutte invitent un couple de balbuzards pêcheurs à protéger un fleuve menacé par un énième projet inutile et imposé ? Lorsque des villageois kirghizes échappent à la mainmise de l'État sur leurs moyens de subsistance en greffant en secret une forêt fruitière ?

D'autres manières de faire, de se défendre, de résister, nous devancent, nous déstabilisent et nous renforcent : des manières animales, végétales, sylvestres, microbiennes, fongiques... Nos alliés sont multiformes, considérablement plus nombreux et divers que ce que notre imagination laisse entrevoir.

Si nous sommes bien les seuls responsables d'un choix concerté de cibles et de stratégies contre les causes du ravage et des inégalités, nous ne sommes pas les uniques acteurs du changement que nous souhaitons voir advenir. Appel à refuser la mise au travail de la planète, ce traité d'écologie politique terrestre ouvre de nouveaux horizons pour agir avec la nature contre ceux qui l'effondrent.

Avis et conseil d'utilisation

Traité d'écologie, dense, militant, qui séduira les citoyen·nes engagé·es (anti-capitalistes) friand·es de philosophie politique. Style soutenu.
Pour défendre le vivant, une action collective est nécessaire. On le sait. Ce qu'on sait moins, c'est que ces collectifs peuvent aussi intégrer des espèces autres qu'humaines pour mener à bien leur action politique. Cet essai y réfléchit en détail et en profondeur, en fournissant une multitude d'exemples. Les autres espèces qui peuplent notre monde sont elles aussi meurtries et se défendent. Et si les activistes s'inspiraient et collaboraient avec la nature – avec les incroyables capacités du vivant – pour la protéger et se protéger? La lutte écologique est une lutte multi-espèce. Pour une nouvelle culture du vivant et de nouvelles pratiques militantes. Pour qu'action politique ne rime plus avec anthropocentrique. C.D.